Économie circulaire : la tendance est à la réparation pour lutter contre le gaspillage

La planète est la première qui a souffert de l’obsolescence programmée. Donner une durée de vie limitée aux objets pousse les consommateurs à toujours vouloir acheter. Cela a pour effet une surexploitation des ressources et une production importante de déchets. La réparation est une tendance  qui offre bien des avantages, aussi bien pour les consommateurs et l’économie que l’environnement.

Prolonger la durée de vie des déchets et réduire les déchets

La réparation permet de prolonger la durée de vie d’un objet. Par exemple, si votre télé tombe en panne, pourquoi ne pas la faire réparer plutôt que d’en racheter une neuve ? Cela permettrait à la machine de rester fonctionnelle pendant un certain temps et vous pourriez également faire des économies.

Les objets usés et abîmés constituent une masse importante de déchet s’ils sont jetés. Rien qu’en France, les appareils électroménagers en fin de vie constituent des milliers de tonnes de déchets.  Cette masse importante de détritus contribue à la dégradation de l’environnement. Faire réparer ses objets  usés ou cassés permettrait de réduire considérablement cette production de déchets. Mais beaucoup d’utilisateurs ne sont  pas encore très enthousiastes face à cette idée, et préfèrent acheter un produit neuf.

Économiser les matières premières et les ressources énergétiques

Les processus de fabrication nécessitent beaucoup de matières premières.  Pour la fabrication d’un téléphone portable par exemple, il faut compter le plastique, pas moins de sept sortes de métaux, l’époxy et des matériaux divers. Toutes ces matières premières seront prélevées dans la nature et cela à un fort impact sur l’environnement. Le recyclage des matières premières permet de réduire le pillage de la nature, mais la quantité est encore insuffisante pour combler entièrement les besoins. Le transport et la transformation des matières premières nécessitent également la consommation de beaucoup d’énergies. L’énergie est principalement tirée de la nature et certaines sont en voie d’épuisement actuellement (le pétrole par exemple).

La réparation permet de réduire l’utilisation des matériaux de fabrication et d’énergies en ce qu’elle fait disparaître le besoin d’acheter des objets neufs.

Développer les emplois locaux

La cordonnerie, la couture ou le dépannage électroménager sont des exemples de métier de réparation.  Ces emplois perdurent dans la mesure où les consommateurs développent un attachement pour leurs biens même lorsque ceux-ci sont abîmés. Cependant ces artisans sont fortement désavantagés face au matraquage publicitaire qui pousse à la surconsommation. Dans le cadre d’une économie équitable, ces travailleurs devraient faire l’objet de plus de considération.

Les différentes mesures adoptées pour la protection de l’environnement
Les différentes mesures adoptées pour la protection de l’environnement