La beauté éthique

De plus en plus d’industriels sont sensibles à la cause écologique et environnementale et en particuliers ceux de la filière cosmétique. Ainsi certaines grandes marques se sont engagées dans un processus visant à assurer plus d’éthique d’une part dans leur manière de se fournir en matières premières. Le commerce équitable est une des orientations les plus manifestes. En outre, il y a un attachement à proposer aux consommateurs des produits cosmétiques bio dont les composants sont naturels. Il s’agit aussi de limiter leur empreinte environnementale dans toutes les phases de production.

Des produits 100% bio et naturels

Par commerce équitable on entend un commerce qui profite à la fois au producteur des matières premières et à l’industriel qui en a besoin. Dans la filière cosmétique, les produits bio et naturels sont de plus en plus prisés par les consommateurs. Afin de satisfaire cette demande, les industriels ont besoin de se fournir en plantes et fruits. A partir de leurs feuilles ou de leurs graines sont extraits le principe actif de leurs futurs produits. En rémunérant correctement le producteur, en l’aidant à recourir au bio sans pesticides, les industriels de la cosmétique contribuent à limiter considérablement l’impact environnemental de leur filière.

La cosmétique maison

Les consommateurs sont de nouveaux fans des produits cosmétiques faits-maison. Ils sont à la recherche de produits naturels qui n’engendrent pas d’effets néfastes sur leurs santés. Les recettes de la cosmétique maison ne datent pas d’aujourd’hui et sont revenues au gout du jour ces dernières années. Pour un masque du visage, la recette consiste à mélanger de l’argile verte avec du miel accompagnés du gel d’aloe vera sans oublier l’eau afin d’obtenir une sorte de pâte. Autre préparation pour prendre soin naturellement de ses cheveux mélanger de l’huile d’argan avec de l’argile verte, du vinaigre de vin et un œuf.

Upcycling, une nouvelle façon de consommer

Pour consommer tout en ayant un réflexe citoyen et responsable, et surtout pour préserver l’environnement en réduisant les déchets et les objets jetés, on peut leur donner une seconde vie. L’upcycling consiste à opérer des modifications sur des objets existants afin d’en changer la fonctionnalité d’origine. Les possibilités sont nombreuses et sont tributaires de la créativité des personnes qui recourent à ce mode de consommation.

Astuces écolo pour se mettre au vert

Si vous souhaitez vous mettre au vert et devenir écolo, voici une liste non exhaustive d’astuces et de conseils à suivre. Elles concernent l’habillement, l’alimentation et le transport.

 

La mode green les fibres naturelles

La mode green, les fibres naturelles

Pour vous habiller d’une manière écolo, orientez-vous vers des vêtements confectionnés à base de textiles dont les fibres sont naturelles comme le coton et le lin.

Le jardin bio cultiver son potager

Le jardin bio, cultiver son potager

Avoir son propre potager chez soi est une manière de consommer responsable. Qui plus est, on peut y cultiver des plantes de saison sans recourir à des engrais d’origine chimique.

Le transport ecolo se mettre au velo

Le transport écolo, se mettre au vélo

Etre écolo c’est aussi privilégier des moyens de transport qui le sont également. Ainsi, il est conseillé d’opter pour le vélo pour aller au travail ou faire ses courses au quotidien.